Farel

Éditions farel
 

Les commandes passées sur ce site (éditions Farel) sont prises en charge par leur diffuseur Excelsis, les commandes réglées par chèque sont donc à envoyer à l’adresse suivante : Excelsis – 385 chemin du Clos – 26450 Charols – France

La responsabilité du chrétien face à l’injustice

Témoignage d’espoir dans un monde souffrant

Titre original : Good News About Injustice

Auteur : Gary Haugen

Pages : 208
Poids : 271 grammes
Date de parution : 2006
Dimensions : 14 x 21 x 1,4 centimètres
EAN : 9782863143384

 

Disponible : 5,00 €

Ajouter au panier

Description :

« Je défie quiconque de relever la tête indemne après s’être plongé dans ce livre. En fait, le conseil que j’adresserais aux candidats lecteurs est le suivant : Ne lisez pas ce livre !... à moins d’être prêts à être choqués, remis en question, convaincus et transformés. »
John Stott, extrait de la préface

Les nouvelles internationales décrivent quotidiennement la prostitution enfantine, la persécution religieuse appuyée par les autorités, la violence raciale, la torture et le génocide. Comment réagir ? Des chrétiens ordinaires sont-ils en mesure de faire une différence ? Et que fait le Dieu de la justice ?
Gary Haugen explique que Dieu a pour habitude d’utiliser l’improbable pour manifester sa justice et sa miséricorde. Ce livre décrit le parcours courageux de chrétiens qui ont pris parti pour la justice et appelle aussi l’Église à l’action. Haugen apporte des conseils concrets sur la façon dont les chrétiens peuvent se lever pour réclamer la justice dans le monde.

« Un livre d’une portée prophétique et capitale. Gary Haugen est un pionnier dans un secteur où les chrétiens devraient être en première ligne. » Philip Yancey

La collection Environnement et justice sociale souhaite revenir sur les engagements nécessaires de l’Église et du chrétien dans la société. Elle réfléchit à la pertinence des actions menées dans le contexte et les cultures actuels.

Gary Haugen est président d’International Justice Mission à Washington D.C. Il a travaillé au département des droits civils du ministère de la Justice américain et il a dirigé l’enquête ordonnée par les Nations unies sur le génocide du Rwanda.