Warning: Undefined variable $adresse_web in /home/xl6/public_html/farel/mag/mag.php on line 34
Interview avec Martine Geneix sur son nouveau livre « Parents débordés, petit guide d’autorité »

Farel

Éditions farel
 

Interview avec Martine Geneix sur son nouveau livre « Parents débordés, petit guide d’autorité »

Publié le 6 juillet 2021 à 08:39:20


Warning: Undefined variable $mots_cles_moteurs in /home/xl6/public_html/farel/mag/mag.php on line 65

1. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ce livre sur l’autorité ?

La question de l’autorité est la question obligée quand on est parent solo, comme cela a été mon cas. Comme il n’y a pas de relai possible avec un conjoint, il faut donc être très au clair sur ses exigences.

En fonction de mes diverses expériences (maman solo, enseignante, monitrice d’école biblique, maire-adjoint en charge de la petite enfance et des affaires scolaires), j’ai constaté à de multiples occasions que tout le monde n’était pas au clair sur ce sujet de l’autorité, voire que certains parents étaient carrément désemparés. Et cela touche absolument tous les milieux.

Face au désarroi qui conduit parfois à une certaine démagogie, il m’a semblé important, et urgent, de remettre les choses à leur juste place, simplement, calmement, sereinement.

Voir aussi cette petite video où Martine évoque une autre raison pour l’écriture de ce livre.

2. Est-ce que tu constates que les parents ont plus de difficultés avec l’autorité aujourd’hui, par rapport à l’époque où tes enfants étaient petits ?

Lorsque mes enfants étaient petits, certains parents avaient déjà des difficultés avec l’autorité : telle cette mère qui m’avait avoué tout faire pour que ses enfants puissent dire plus tard à son propos qu’elle était « sympa ».

Depuis, ce relatif abandon de l’autorité s’est accentué avec le « virtuel », les réseaux sociaux, le monde dans lequel nous évoluons. D’une part, parce que les relations s’établissent dans la distance physique et impliquent donc une distance affective ; or, l’enfant a besoin d’utiliser tous ses sens pour se développer ; et respecter l’autorité fait partie intégrante de son développement. D’autre part, parce qu’on assiste, depuis longtemps, à un abandon des valeurs qui rendaient possible la vie en société. Il n’est que de voir ou d’écouter certaines publicités, voire émissions (télé-réalités, téléfilms…) pour mesurer à quel point les références et les repères sont balayés. Quand on laisse voir et qu’on prône de tels exemples, il ne faut pas s’étonner des déviances qui s’en suivent.

Il y a là un vrai danger pour la vie en société, et, au-delà, pour notre culture, notre civilisation. Cette évolution m’inquiète profondément, d’où ce livre que d’aucuns parents, conscients d’être débordés, me demandaient d’écrire.

3. Qu’est-ce que tu voudrais dire aux parents pour les encourager à reprendre leur position d’autorité ?

Trois mots : hier, aujourd’hui, demain.

Hier : ils n’étaient pas parents, ils n’avaient pas d’enfants mais, peut-être, des idées arrêtées sur l’éducation en référence à leur propre éducation sans doute, que ce soit pour s’y conformer, ou, plus souvent, pour s’y opposer.

Aujourd’hui : les voilà à l’œuvre, et comme il n’y a pas d’école, pas de diplôme, pas d’alternance pour étudier le sujet, c’est tout de suite le grand bain. On plonge, on rame, on fait au moins mal à défaut de faire au mieux.

Demain : leurs enfants voleront de leurs propres ailes. Ils seront seuls, autonomes et responsables, en un mot, adultes. C’est donc là le point essentiel : notre mission de parents, c’est de conduire nos enfants vers demain. On prépare bien une course, un examen, un rallye, un trekking, un séjour…. On peut bien préparer nos enfants à demain… à leur avenir !

J’ai une très haute idée de ce qu’est un parent. Ce n’est pas un copain, ce n’est pas une ligne de plus sur le CV pour dire qu’on est stable, normal, casé… c’est une mission H24. 

Notre mission, c’est d’aider l’enfant d’aujourd’hui à se construire en adulte de demain. Et on ne construit pas sur le sable. Relisez les trois petits cochons : quelle maison, quel avenir veut-on offrir à nos enfants ? Les choix d’aujourd’hui dépendent de notre priorité.

Prendre position pour l’autorité, c’est donner à nos enfants un bagage pour leur avenir.

4. On dit souvent que « tout se joue avant 6 ans ». Comment redresser la barre lorsqu’on a manqué d’autorité ? Par quoi commencer ?

Éduquer un enfant, c’est d’abord être conscient qu’un enfant, ce n’est pas un adulte en miniature, mais un adulte en devenir.

Merci à Martine Geneix d’avoir pris le temps de répondre à nos questions !

Martine Geneix a écrit Parents débordés petit guide d’autorité, éditions Farel, 2021